Parlons de l’ALOPÉCIE !

Chute des cheveux ? Peut on guérir de L'ALOPÉCIE

L’alopécie est un terme qui désigne la perte de cheveux et ou de poils. Il existe plusieurs types d’alopécie, chacun ayant des causes, des symptômes et des traitements différents. Voici une explication générale de l’alopécie :

Les types d'Alopécie :

Alopécie androgénétique :

C’est la forme la plus courante de perte de cheveux, généralement héréditaire et liée à des facteurs hormonaux.

Alopécie areata :

Elle se caractérise par la perte soudaine de cheveux en plaques. Il s’agit d’une maladie auto-immune.

Alopécie cicatricielle :

La perte de cheveux est causée par des cicatrices sur le cuir chevelu, résultant souvent d’une inflammation.

Alopécie totale/universelle :

La perte de tous les cheveux (totale) et celle de tous les poils sur l’ensemble du corps (universelle).

LES CAUSES :

Transmission génétique - Hérédité :

L’alopécie androgénétique, est un terme complexe désignant la perte de cheveux. Il existe des formes précoces sévères ou les premiers signes apparaissent à 18-20 ans et évoluent souvent assez rapidement vers la calvitie entre 30 et 40 ans. La forme progressive débute plus tardivement, vers 35 ans. Elle touche souvent le vertex, et la perte des cheveux est estimée à 1% par an. Des facteurs génétiques semblent conditionner à la fois l’âge, mais aussi la rapidité de l’évolution.

Influence hormonale - Facteurs hormonaux :

En 1910 Hamilton établit un rapport entre le déclenchement de l’alopécie commune et la sécrétion d’hormones androgènes. Les hormones mâles, entrainent chez les sujets génétiquement prédisposés une accélération significative de la chute de cheveux. Sur le dessus du crane, les cheveux deviennent de plus en plus fin et finissent par se transformer en duvet (parfois invisible) puis disparaissent

Réponse auto-immune - Maladies auto-immunes :

L’alopécie areata, une forme spécifique de perte de cheveux, trouve son origine dans une réponse inhabituelle du système immunitaire. Dans ce cas, le système immunitaire perçoit à tort les follicules pileux comme des intrus et les attaque, provoquant ainsi la perte de cheveux (ou de poils) en plaques. Elle affecte 1,7 % des personnes au cours de leur vie. Son évolution peut se faire par épisodes qui peuvent être d’intensité, d’étendue et de durée variable.

Stress physique - Infections, traumatismes ou inflammations :

Le stress physique ou émotionnel peut générer un large panel de désagrément au niveau des cheveux et du cuir chevelu : démangeaisons, irritations, douleurs, pellicules, séborrhée, effulvium…
Il existe aussi des causes chimiques, mécaniques, ou accidentelles tel que l’usage de produits agressifs (défrisage, permanente, coloration,…), les tressages serrés et répétés,  les traumatismes accidentels (brûlure, piqures, forceps, accidents,…)

Effets secondaires médicamenteux - Effets secondaires de médicaments :

Certains médicaments, utilisés pour traiter diverses affections médicales, peuvent avoir des effets secondaires indésirables, y compris la perte de cheveux. Par exemple, des traitements tels que la chimiothérapie, essentiels dans la lutte contre le cancer, peuvent entraîner une alopécie passagère mais totale. Il est essentiel de discuter avec les professionnels de la santé des effets secondaires potentiels des médicaments prescrits afin de prendre des mesures appropriées pour atténuer ou gérer la perte de cheveux liée à ces traitements.

RETROUVEZ NOS DERNIERS ARTICLES

Conseils

Effluvium telogene

Qu’est ce que l’effluvium telogene ? L’effluvium télogène est une forme de perte de cheveux souvent temporaire, qui survient généralement en réponse à un stress

lire la suite
Histoire

La perruque de Louis XIV

Les perruques de Louis XIV La perruque a connu plus d’un siècle d’enthousiasme très vif et c’est un traitement de la dernière chance qui a

lire la suite
Conseils

COMPRENDRE L’ALOPÉCIE

COMPRENDRE L’ALOPÉCIE : CAUSES ET SOLUTIONS POUR FAIRE FACE À LA PERTE DE CHEVEUX L’alopécie est un terme général pour désigner une accélération de la

lire la suite